B-Boost

SANTÉ

Le domaine de la santé fait actuellement l’objet d’une transformation profonde, qui touche tant les pratiques individuelles que la mise en valeur collective de gisements de valeur issus des parcours de chacun.
Cette thématique vise à présenter des projets emblématiques de ce changement de paradigme, tendant à une ouverture de plus en plus grande des parcours de soins, depuis la recherche jusqu’au traitement, dans des domaines tels que la cancérologie, le vieillissement ou encore la cardiologie.

Détails des conférences de la thématique

Open Data et cancérologie, l'intelligence collective au service de la recherche

Le groupe Epidemium a pour ambition de réunir les acteurs experts et non-experts autour des enjeux de l’épidémiologie du cancer, de la science des données et de la recherche ouverte.
La conférence présentera le projet, ses retours d’expérience et les résultats du programme.

OpenCancer

Nous avons rassemblé et nettoyé les données de l’Organisation Mondiale de la Santé, de la Banque Mondiale, de l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture, et de l’Organisation internationale du travail pour construire des grands jeux de données consolidés permettant l’analyse du cancer. A l’aide de ces données retravaillées, nous avons développé une interface graphique de prédiction de l’incidence et d’aide à la décision en matière de prévention, visant à aider les autorités et instituts de santé à identifier les facteurs de risque les plus importants, à quantifier leur impact sur l’incidence et à mettre en place des actions de prévention. Une application est donnée avec le cancer du colon.

Mobiliser l'intelligence collective au service de la recherche contre le cancer

Médecin dans l’industrie pharmaceutique, Responsable Régional Institutionnel au sein du laboratoire Roche, Laurence Samelson a travaillé pendant 15 ans dans la recherche clinique et sur de nombreux projets d’études épidémiologiques. Aujourd’hui en charge de projets sur des données de vie réelle au sein de la Direction Accès, Affaires Publiques et Pharmaceutiques, elle a participé au projet Epidemium, en accompagnant des équipes projet. Convaincue de l’intérêt sociétal de l’Open science et des processus collaboratifs, elle s’implique également dans des projets collaboratifs impliquant les patients au sein du forum des Living Labs Santé et Autonomie.

ROMEDI : Référentiel pour l'Extraction d'Information pour le Médicament et Intégration de Données Hospitalières avec i2b2

L’outil ROMEDI (www.romedi.fr), est un outil libre, dédié au support pour l’extraction d’information sur les médicaments à partir de documents non structurés textuels ainsi qu’une approche d’entreposage de données cliniques basées sur l’outil libre i2b2 développé à Harvard. ROMEDI est un référentiel ouvert du médicament, développé par l’Unité IAM du CHU de Bordeaux et l’Equipe de Recherche en Informatique de Santé (ERIAS) du centre BPH INSERM 1219, et qui sert de terminologie pour détecter les médicaments dans des données en texte libre. Alors que i2b2 est une solution adoptée par plusieurs hôpitaux au niveau international pour la gestion de leurs données cliniques.

Science ouverte en oncologie

While the movement toward open data is taking more and more importance, creating meaningful open data is still a complex problem when it comes to real life patients’ data in hospital. In this presentation, we will discuss different approaches that enable open science in this context: for example common data models that are open and allow large-scale collaboration without compromising the privacy of data. Such approach, used in combination to public data available online, opens new perspective for health researchers.

Open-biodata : se réapproprier l'expérience collective des données physiologiques

En contrepoint d’un paradigme moderne de la privatisation de l’information et de sa réduction à une valeur d’échange, nous ferons la promotion ds bénéfices d’un partage libre et transparent informations physiologiques, et du bénéfice de rendre public ce que l’on nous a éduqué à considérer comme le plus intime et privé.
Dans cette réappropriation collective des données physiologiques, émotionnelles et collectives se trouve le germe d’applications citoyennes et d’un contre-pouvoir à la marchandisation des corps physiques et virtuels.

E-Santé : quel avenir pour nos données nominatives de santé ?

Le secteur de la e-santé connaît un boom sans précédent : chaque jour de entreprises innovantes se créent, et on assiste même à l’émergence de nouveaux géants en France. Dans ce contexte, quelle avenir pour nos données nominatives de santé ?
A qui accorder sa confiance pour les gérer, et à quels fins ? Quelles réponses peuvent être apportées par la communauté open source, l’open data, et la collaboration entre secteurs public et privé ? Ces questions seront abordées, et certains éléments de réponse seront esquissés.